TIRAGES D'ART EN ÉDITION LIMITÉE

IMPRESSION ET TYPES DE SUPPORT

Notre galerie propose des tirages d'Art haut de gamme, tous en édition limité. 

Tous nos tirages en impression pigmentaire sont sur trois types de support différents, sélectionnés pour leur qualité musée. Nous avons retenu les meilleurs procédés d'impression actuels et des supports de très haute qualité afin de proposer des tirages d'Art à la hauteur du niveau d'exigence de notre galerie. Nous proposons également des tirages photographiques sur papier salé. Voici quelques éléments d'information afin de vous guider dans vos choix, en fonction de critères techniques, de critères de présentation, de rendu, d'accrochage... Le choix du support de tirage dépendra de votre sensibilité car le niveau de qualité est garanti sur tous les tirages.

IMPRESSION SUR TOILE 

Impression à encres pigmentaires sur toile canvas haut de gamme montée sur châssis en bois

Édition limitée à 30 exemplaires par oeuvre

Toile canvas premium 350 g/m²

Enduction qualité certifiée digigraphie, aspect satin mat

Châssis bois ép.45mm

 

Livraison par colis recommandé suivi

Bulle protecteur, carton double cannelure, coins protégés.

TIRAGES PHOTOGRAPHIQUES SUR PAPIER SALÉ

Tirage photographique - signé et numéroté

Tirage limité à 7 exemplaires
Méthode du papier salé sur papier aquarelle 325g, taille 24 x 32 cm.

Livré avec encadrement bois noir

Format de l'oeuvre encadrée 49 x 44 cm

Livraison par colis recommandé suivi

Bulle protecteur, carton double cannelure, coins protégés.

 

TIRAGE SUR PAPIER FINEART

Impression à encres pigmentaires sur papier FineArt Hahnemühle

Édition limitée à 50 exemplaires par oeuvre

Les tirages sont prêts à l'encadrement, les formats d'impression proposés sont compatibles avec les cadres de formats standards (exemple: cadres Nielsen).

Un service d'encadrement par la galerie peut être proposé, nous contacter.

Livraison par colis recommandé suivi.

Deux options de livraison (à choisir au moment de la commande).

 - Livraison en tube 

Feuille roulée et entourée de papier de soie, bulle et carton haute résistance et étanche afin de sécuriser totalement l'oeuvre pendant le transport.

 - Livraison à plat

Feuille posée à plat comprise entre deux panneaux rigides, film et bulle protecteur, carton double cannelure.

IMPRESSION SUR PAPIER FINEART CONTRECOLLÉ SUR DIBOND

Impression à encres pigmentaires sur papier FineArt Hahnemühle contrecollé sur plaque aluminium Dibond

Édition limitée à 30 exemplaires par oeuvre

Support livré avec système d'attache

 

Les tirages sur Dibond peuvent être encadrés dans une caisse américaine, mais ils sont particulièrement valorisés en accrochage simple, sans cadre. Les fixations fournies sont conçues pour les deux types d'accrochage.

 

Livraison par colis recommandé suivi

Bulle protecteur, carton double cannelure, coins protégés.

GLOSSAIRE

Qu'est-ce qu'une impression pigmentaire ?

L'impression pigmentaire est une impression qui utilise l'encre de couleur avec des pigments. Le pigment est un type d'encre utilisé dans l'impression à jet d'encre car il est durable. L’impression jet d’encre pigmentaire emploie une encre composée de matière organique encapsulée dans de microscopiques bulles de résine. Cette technique, associée à la taille des particules et aux nombreux autres ingrédients qui entrent dans la composition des encres, offre une bonne résistance des impressions aux altérations du temps et garantit une belle intensité des couleurs et des tons.

Il existe un autre type d'encre, à base de colorant, qui est plus chromatique mais qui diminue plus facilement que le pigment. Dans l’encre à colorant, le colorant est de taille micrométrique, synthétique et moins coûteux à produire. Ces colorants sont plus fragiles et résistent moins bien à la lumière (notamment aux UV).

Par contre, l’encre pigmentaire, composée de pigments organiques, bien plus gros et entourés de résine synthétique, est beaucoup plus résistante à la lumière et à l’air, dans le temps. Les pigments se déposent sur le papier, sèchent et adhèrent au support sans pénétrer le papier.

Avec un tirage à l’encre pigmentaire, les couleurs sont plus vives, denses, piquées, et le noir et blanc est ciselé et nuancé.

De par la qualité de son rendu, l’encre pigmentaire est dédiée aux travaux professionnels ou de haute qualité.

Qu'est-ce que le Papier Hahnemühle Photo Rag® Ultra Smooth ?

305 g/m² · 100 % coton · blanc

Photo Rag® Ultra Smooth de Hahnemühle complète la gamme Photo Rag® avec un papier particulièrement lisse et doux pour l’impression jet d’encre de qualité supérieure. La surface de ce papier Fine Art blanc à base de coton a une texture très fine et délicate. Elle est également très douce au toucher. Le couchage jet d’encre mat de première qualité garantit des impressions exceptionnelles avec un rendu impressionnant des couleurs et des détails et un noir intense. Photo Rag® Ultra Smooth est à usage polyvalent et convainc aussi bien pour la photographie Fine Art que pour les reproductions d’œuvres d’art. Ce papier polyvalent sans acide et sans lignine est conforme aux exigences les plus élevées en matière de conservation et convient parfaitement pour les impressions Fine Art grand format.

  • 305 g / m², 100% coton

  • Blanc

  • Discrète, surface très légèrement texturée avec une sensation incroyablement soyeuse

  • Couchage jet d'encre mat premium pour des résultats d'impression exceptionnels

  • Sans acide ni lignine

  • Conforme à la norme ISO 9706 / qualité musée pour la conservation

  • Compatible avec les systèmes jet d'encre à pigment et à colorant

 

Qu'est-ce que le Dibond ?

Le Dibond est un support plan fabriqué à partir d’une plaque de polyéthylène (une matière plastique) prise en sandwich par deux très fines plaques d’aluminium. Pour assurer une longévité maximale, les trois couches sont thermoliées entre elles ; il devient donc impossible de les séparer.

Au départ, Dibond est une marque déposée devenue par abus de langage le nom du support. Ainsi, le terme Dibond englobe aussi l’Alu-Dibond ou encore le Dilite, qui est un équivalent moins onéreux.

Le plaques sont disponibles dans plusieurs épaisseurs : 2 mm, 3 mm, etc. Nous utilisons du 3 mm pour des questions de stabilité décrites plus bas.

Quels sont ses avantages ?

Les avantages du Dibond sont multiples :

  • Léger — Une plaque Dibond de 3 mm pèse environ 3.8 kg/m2. Ainsi un format 40×60 pèse environ 900 g.

  • Rigide et plan — Le Dibond, tout du moins pour les plaques de plus de 3 mm d’épaisseur, est très résistant au cintrage. Une plaque de 60×90 — en 3 mm d’épaisseur— ne nécessite pas de châssis !

  • Stable — Le Dibond est stable dans le temps, que ce soit au froid comme au chaud.

  • Facile à accrocher — Un ou deux clous ou crochets X, une ou deux cimaises et le tour est joué.

 

Son utilisation

  • L’impression directe sur Dibond — Dans cette technique, la surface blanche et matte du Dibond est imprimée directement par des imprimantes jet d’encre. Cette technique est à proscrire totalement pour le tirage d'Art en raison de sa piètre qualité. Il sera exclusivement réservé à l’événementiel, la publicité, l’affichage temporaire, etc. La résolution d’impression est médiocre, le gamut est réduit et la durée de vie amoindrie.

  • Le contrecollage sur Dibond — Dans cette variante, celle que nous vous proposons bien sûr, on vient contrecoller une feuille de papier sur la plaque de Dibond à l’aide d’un double-face neutre très spécial. Ainsi la qualité est la même que celle du tirage d’origine mais le rendu est sublimé par le fait que le tout est parfaitement plan. Vous gardez ainsi tous les avantages du tirage d’art pigmentaire (colorimétrie exceptionnelle, tenue dans le temps, haute qualité …)

Qu'est-ce que la technique du papier salé ?

Héritiers des dessins photogéniques, les tirages sur papier salé sont introduits en 1839 par William Henry Fox Talbot. Ce sont les premiers tirages positifs obtenus d’après un négatif papier, le calotype, dont ils tiennent leur appellation erronée de « calotypes positifs ».

La préparation du papier servant à ces tirages procède de deux étapes : le salage et la sensibilisation. Une feuille de papier chiffon sans impuretés est tout d’abord salée par trempage dans une solution de chlorure de sodium (sel de mer) puis séchée. Elle est ensuite déposée sur un mélange d’eau et de nitrate d’argent qui réagit avec le chlorure de sodium, produisant du chlorure d’argent, sensible à la lumière. Cette technique de flottaison pour cette étape de sensibilisation, est une amélioration décisive apportée par Louis-Désiré Blanquart-Évrard : elle permet en effet une meilleure imprégnation du papier que par l’application au pinceau utilisée dans le procédé de Talbot, pour un meilleur rendu de l’image.

Après séchage, cette feuille peut servir au tirage, qui se fait par noircissement direct : la feuille sensibilisée est exposée à la lumière au contact d’un négatif sur papier dans un châssis-presse. La lumière provoque la décomposition du chlorure d’argent en argent métallique, de couleur brune-orangée. Cette image présente un aspect mat, aux tonalités naturellement chaudes.

Une fois formée, l’image est fixée dans une solution de thiosulfate de sodium qui dissout les sels sensibles résiduels, puis lavée. Une étape intermédiaire de virage, à l’or le plus fréquemment, peut-être réalisée afin de modifier la tonalité de l’image - tons plus froids allant du brun chaud au brun noir, noirs ou sépia selon la recette utilisée -, et de lui procurer une meilleure stabilité.

© blacknwhite art 2020. Tous droits réservés.